#Actualité
MERCI À TOU·TE·S !

Pour que dure la cohésion…

Le premier tour des élections municipales s’est déroulé dimanche au cœur d’une crise sanitaire grave et nous tenons à remercier très sincèrement toutes celles et ceux qui se sont déplacés et particulièrement celles et ceux qui nous ont témoigné leur confiance.

Nous avons collectivement vécu une campagne dans un contexte national inédit et difficile qui a engendré une atmosphère anxiogène sans précédent : loi sur les retraites, 49 al. 3, épidémie de coronavirus. La situation n’a fait que se tendre avec l’annonce du Président de la République le jeudi précédant le scrutin de la fermeture des écoles, crèches, enseignement du supérieur, puis celle du 1er ministre le samedi à 20h de la fermeture des magasins, restaurants… alors que le premier tour du scrutin était maintenu.

Nous avons donc logiquement constaté une abstention record pour un premier tour des municipales à Toulouse, comme ailleurs.

D’un point de vue national on constate une montée du vote écologiste dans certaines villes et un maintien du PS dans le vote local où il est sortant ou installé par des institutions comme le Conseil Départemental ou le Conseil Régional.

Notre résultat est certes décevant, mais ce que nous retenons en premier lieu c’est que la somme des listes de gauche, écologistes et citoyennes recueille plus de 51 % des voix et que Jean-Luc Moudenc sort plus affaibli de ce premier tour et sans réserve de voix. L’espoir de Toulouse à gauche se voit renforcé.

Dès les premiers résultats connus, en cohérence avec nos propositions d’un rassemblement des forces de gauche et écologistes, nous avons proposé une fusion des listes Archipel, PS-PC et Pour la Cohésion avec comme tête de liste Antoine Maurice avec la constitution d’une liste de deuxième tour à la proportionnelle des chiffres obtenus par chaque liste. Antoine Maurice a également fait un appel dans le même sens.

Dimanche soir nous avons donc rencontré les équipes d’Archipel et abouti très rapidement à un accord de principe de fusion, dans le respect et la responsabilité. Nous sommes prêts dès à présent à engager un travail commun dans un climat de confiance. Nous avons dès lundi organisé une prise de parole commune sur la crise sanitaire grave que nous traversons. Et nous avons souhaité tenir une première réunion au sujet des mesures à prendre pour permettre le bon fonctionnement des services publics et organiser les solidarités.

Pour autant nous sommes dans un contexte incertain sur la tenue du 2ème tour et la protection de nos concitoyens doit être notre priorité absolue.

Toutes les attentions sont désormais légitimement focalisées sur la prise en charge collective de la crise sanitaire sans précédent à laquelle le monde doit faire face.

Viendra certainement le temps des bilans concernant la gestion politique de cette période, mais pour l'heure, l'urgence est à combattre la propagation d'un virus redoutable et à prendre en charge les populations.

En s'appuyant sur la force de notre système hospitalier, de nos services publics, dont les personnels font face malgré les profondes remises en cause et le mépris dont ils ont fait l'objet dans la période récente.

En s'appuyant aussi sur les valeurs humaines de solidarité, de partage, de courage, qui doivent prendre le dessus sur tous les replis.

Nous reprendrons en temps voulu la campagne électorale, à l’image, nous le souhaitons, de celle que nous avons vécue avant le 1er tour. Une campagne dans une ambiance enthousiaste, avec une équipe élargie et soudée autour des valeurs communes de justice sociale, d’écologie, de démocratie, avec un projet porteur d’une vision et riche de sens pour répondre aux urgences actuelles, aux besoins et attentes des toulousaines et toulousains !

Publié le 20 mars 2020

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux