#Communiqué de presse
RÉACTION À L’INCENDIE DU SQUAT AVENUE DE MURET

C’est avec consternation que nous avons appris qu’un incendie s’est déclaré au squat de l’avenue de Muret, qui abritait plus de 500 personnes. Le collectif Russel alerte depuis longtemps sur la situation sans que les pouvoirs publics aient pris leurs responsabilités.

Ce drame est la conséquence du manque de moyens alloués par l’État à Toulouse pour gérer les problèmes, amplifiés par la loi « asile immigration ». Les réponses apportées par la préfecture et la mairie se sont révélées insuffisantes, pour ce squat comme pour tous les autres. En effet, la situation ne cesse de se dégrader alors que la mairie se félicite de sa politique d’hébergement.

Nous ne pouvons pas nous résoudre à attendre un autre drame. Il y a à Toulouse plus de 1000 personnes vivant en squat. Nous demandons que les services de l’état et de la ville prennent conscience des situations qu’ils ont trop longtemps délaissées, et apportent enfin des solutions concrètes. La mairie et l’État doivent mettre des moyens, humains et financiers, mais surtout et enfin avoir du courage politique. On ne reloge personne avec un arrêté anti-bivouac.

Pierre Cohen

et la liste « Pour la cohésion ! L’autre choix »

Publié le 4 février 2020

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux