L'égalité femmes-hommes et la lutte contre les violences faites aux femmes

Nous devons garantir et promouvoir l’égalité Femme/Homme dans les politiques publiques. Dans la ville, l’égalité femmes hommes doit être réfléchie dans toutes les composantes de la vie des filles et des femmes dans la ville. La ville doit intégrer cette notion dans toutes ses politiques publiques : éducation, culture, urbanisme, transports, petite enfance… Il s’agit de construire une ville apaisée pour les filles et pour les femmes : éclairage public, arrêts de bus à la demande, aménagement des cours d’école et des terrains de sports, toilettes publiques...

Au sein de la municipalité , l’accent devra être mis sur la formation pour tous les agents recevant du public (agents des écoles et des crèches, policiers municipaux, etc.) afin de mieux prendre en compte les attentes des personnes et être en mesure de les orienter vers les bonnes réponses.

Il est urgent de relancer la Commission extra-municipale fédérant les associations de lutte contre les violences faites aux femmes et d’aide aux personnes prostituées.

Nous établirons un plan d’action avec des priorités très concrètes :

1/ La lutte contre les violences sexuelles et sexistes, et toutes les formes de violences faites aux femmes.
  • Nous relancerons la création d’appartements dédiés aux femmes victimes de violences , action abandonnée depuis 6 ans
  • Une cellule d’écoute sera mise en place au sein de l’administration pour recevoir et traiter les remontées de plaintes.
  • Aucune femme ne doit avoir peur dans l’espace public et nous voulons construire une ville apaisée pour les filles et pour les femmes : éclairage public, arrêts de bus à la demande, aménagement des cours d’école et des terrains de sports, toilettes publiques...
  • L’accent devra être mis sur la formation à l’égalité et sur l’accueil des femmes victimes pour tous les agents recevant du public (agents des écoles et des crèches, policiers municipaux, etc.).
  • Nous mènerons aussi des actions en faveur des femmes élevant seules leurs enfants, en vérifiant au cas par cas que ces dernières aient bien accès aux services publics, et que celui-ci leur soit parfaitement adapté.
2/ Les principes d’égalité entre les femmes et les hommes seront réaffirmés.

La ville doit intégrer les principes d’égalité dans toutes ses politiques publiques : éducation, culture, urbanisme, transports, petite enfance, sport.

  • Un-e élu-e sera en charge d’une mission transversale pour l’égalité femmes-hommes, ayant un regard sur l’ensemble des politiques publiques. Nous proposerons qu’il en soit de même au sein de la métropole.
  • La parité devra être favorisée dans les postes de direction et d’encadrement.
  • La communication interne et externe de la collectivité devra être irréprochable.

Des actions de sensibilisation et d’incitation seront menées auprès de toutes les associations quel que soit leur domaine d’activité soutenu par la ville, pour favoriser l’égalité femmes-hommes dans leurs actions.

3/ Dans tous les domaines éducatifs (crèches, écoles, CLAE, centres de loisirs ) les personnels seront formés à une éducation non sexiste.

En lien avec les enseignant.e.s et les CLAE une réflexion sera menée sur les aménagements des cours d’école, pour favoriser une appropriation équilibrée des espaces.