Devoir Climatique

Ramener de la fraîcheur naturelle en ville

Adapter le territoire au réchauffement climatique

  • Mettre en œuvre un plan de végétalisation qui renforce la trame verte (cheminements végétaux, parcours piétons et cyclables arborés) et bleue (Garonne, canaux, ruisseaux).
  • Débitumer les cours d’école : un jardin dans chaque école municipale (voir fiche agriculture alimentation
  • Programmer des campagnes annuelles de plantation sur les terrains publics : grands axes routiers, terrains communaux, friches, universités…
  • Chaque habitant sera à moins de 10 minutes à pied d’un espace vert de qualité.
  • Stopper l'artificialisation des sols et insérer des règles de végétalisation dans les nouveaux programmes de constructions : 30% de surface végétale en pleine terre.
  • Sanctuariser les terres agricoles et les espaces naturels.
  • Inciter les entreprises à planter sur leurs parcelles
  • Préserver la biodiversité sur notre territoire : lutter contre la présence des produits phytosanitaires, incitation aux plantation de prairies fleuries, à l’installation de ruches et hôtels à insectes, plantations de fruitiers...
  • Développer des actions citoyennes de reconquête des rues par la végétalisation des trottoirs, des façades, des espaces publics partout où cela sera possible.
  • Maîtriser la distribution, la qualité et la consommation de l'eau, et protéger la ressource
  • Mettre en place une tarification sociale et solidaire de l'eau , en discussion avec les entreprises délégataires, afin de prendre en compte les besoins de base et les consommations importantes.
  • Mettre en œuvre en tant que puissance publique les moyens pour mieux encadrer les entreprises délégataires de la gestion de l'eau . Veiller au bon entretien du réseau notamment pour éviter les fuites, veiller à la prise en compte progressive des nouveaux polluants de l'eau (nano-particules...).
  • 
Ré envisager dès que cela sera possible le retour en Régie Publique directe.